Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 18:51

japd marcel 290-copie-2

 

 

Un plat unique de pâtes aux légumes de saison.

 

- des pâtes

- des carottes grossièrement râpées à l'éplucheur

- de l'oignon haché

- des graines germées (ici lentilles)

- des lardons ou de l'huile d'olive et parmesan

- sel, poivre, curcuma, piment,.

 

Pendant que l'eau bout, et que les pâtes commencent à cuire, laver et couper les légumes.

Faire revenir les lardons.

Sur la fin de cuisson des pâtes (3 mn environ avant la fin), ajouter les légumes dans l'eau.

Egoutter et ajouter aux lardons.

Si vous n'utilisez pas de lardon, remettre dans la casserole et ajoutez l'huile d'olive, servir avec du parmesan.

 

note: bien sûr à adapter selon les saisons en mariant les couleurs ( petits pois, poivrons, poireau, choux, courgettes...) l'essentiel étant que les légumes soient coupés en tout petit pour que ça cuise vite. Adapter aussi le temps de cuisson et mettant peut-être les légumes avant .

Si vous mettez des légumineuses nature (petit pois, fèves) ou germées (à ajouter en même temps que les légumes) ou déjà cuites (pois chiches, haricots blancs...) vous avez votre portion de protéine et il est inutile de rajouter de la viande ou du poisson.

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 13:46

japd-marcel-320.jpg

 

Une recette modulable avec les légumes de saison, rustique de par la farine de sarrazin. Sans gluten ni laitage.

 

- de la farine de sarrasin

- de la farine d'avoine

- eau

- carottes râpées

- betterave râpée (crue)

- poireaux émincé fin

- ail écrasé

- sel, poivre, curcuma, curry, fenugrec, piment

- Huile.

 

Mélanger les farines, moitié-moitié, ajouter de l'eau et mélanger; ça doit avoir la consistance d'une pâte à beignet.

Saler, assaisonner et laisser reposer le temps de préparer les légumes.

Peler, laver et râper la betterave et les carottes.

Peler, laver et émincer finement le poireau.

Peler et écraser la gousse d'ail.

Mélanger le tout à la pâte.

Faire frire dans une poêle ou sauteuse chauffée avec de l"huile.

Les retourner pour frire l'autre face.

 

Note: Bien sûr on peut varier les farines et les légumes selon ses goûts et les saisons.

           Il est important de bien assaisonner ou épicer sinon c'est fade.

 

Pour la sauce: ici, un peu de crème de coco salée parsemée de ciboulette. Mais on peut servir avec d'autres sauces (ketchup, fromage blanc assaisonné, pesto, chutney....)

 

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 13:41

Photophoto-michele-009.jpg

 

Un cassoulet maison, typique d'ici (le Lauragais), en version simple, peu coûteux et plus digeste.

 

pour 4 à 6 personnes:

 

- 2 conserves de 1 kg de haricots blancs (lingots)

- 1 kg de costellous

- 750 g de saucisse

- 3 cuisses confites de canard

- quelques couennes et 1/2 pied de porc(facultatif)

- sel, poivre

- herbes de Provence, 2 gousses d'ail

 

Faire cuire les couennes et le pied dans de l'eau bouillante salée ( environ 2l) avec herbes de Provence et 2 gousses d'ail entières, pendant 3/4 d'heure à la cocotte mn (à partir de la rotation de la soupape).

Faire revenir les costellous coupés en morceaux, dans une poële. Saler, poivrer.

Enlever les couennes de la cocotte( les garder à part), et mettre à la place dans leur jus les costellous et les faire cuire 1/2 heure (à partir de la rotation de la soupape).

Faire cuire la saucisse, déglacer la poêle avec un peu de jus de la cocotte.

 

Dans une cassole ou une cocotte allant au four, dresser le cassoulet:

 - tapisser le fond de couennes

 - recouvrir avec les haricots préalablement rincés. 

 - ajouter les costellous et la saucisse coupée en morceaux,

 - ajouter par dessus le jus des viandes (de la cocotte filtrée, et de la poêle) 

 - planter dans le tout  les cuisses de canard (que l'on peut dégraisser préalablement )

 

Mettre à four chaud pendant 1heure. Casser la croûte qui se forme sur le dessus au moins deux fois.

Servir chaud avec un bon vin rouge.    A savoir: le lendemain, c'est meilleur !

 

Note:

 Ici, les haricots sont du jardin de mes parents, mis en conserve par ma mère, mais c'est presqu'aussi bien avec des boites de commerce.

On peut  réaliser ce cassoulet sans couenne, ni pied: cela réduit le temps de préparation mais il faut compenser en ajoutant un bouillon de cube.

D'ailleurs, au lieu d'herbes de Provence, on peut parfumer à son choix (persil, oignon, carottes...), mais on filtre avant de mettre à la cassole car on ne les mets pas avec le reste.

 

Photophoto michele 008

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 21:29

 

Photo-226.jpg

 

A l'époque où je vivais au Pérou on y mangeait beaucoup de poulet, de toutes les façons, même parfois les plus improbables.  Et ça a marqué bien sûr ma cuisine.

Comme la plupart des recettes péruviennes ici, il y a bien sûr  beaucoup de cumin, mais le citron que l'on trouve en France ne peut égaler celui de là-bas si exceptionnel : c'est un petit citron vert de la taille d'une prune, à l'écorce très fine, incroyablement acide et parfumé, et introuvable en France....

 

Pour 3 personnes:

 

- 3 morceaux  de poulet

- 1 gros oignon

- de l'ail hâché

- de la sauce soja (1/3 du flacon)

- sel (un peu), poivre, cumin

- 1 citron non traité.

 

Peler finement l'écorce du citron avec un économe. Extraire le jus.

Faire mariner au moins une demi-heure les cuisses de poulet avec tous les ingrédients sauf l'oignon.

Peler et émincer l'oignon.

Le faire revenir et réserver.

Faire revenir les cuisses de poulet.

Mettre dans une autre casserole (ou laver celle déjà utilisée) et y mettre tous les ingrédients y compris la marinade avec  le zeste.

Laisser cuire.

 

Suggestions:

Au moment de changer de casserole, on peut y ajouter des carottes, qui par leur saveur sucrée atténuent l'acidité du citron. Ajouter alors aussi une tasse d'eau.

 

 

Photo-237.jpg

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 20:41

Photo-236.jpg

 

Une recette normande pour passer les chutes de pâtes en un dessert chaud qui peut être décliné en plusieurs versions selon les goûts et ce que l'on a en réserve.

 

Par personne:

 

- une pomme

- une farce au choix :

          . un bâtonnet de chocolat à pâtisser

          . ou un fruit sec (figue, raisin, abricot...) un fruit à coque (amande, noix...), un sucre (miel, cassonade...)

          . ou une confiture ou gelée

          . ou du beurre et un sucre

          . ou de la crème fraiche et un sucre

          . ou un alcool (rhum, grand Marnier....), sucre et fruits secs ou crème

          . ou ........ de l'imagination pour trouver sa meilleure option!

- un reste de pâte brisée ou feuilletée ( ici recette d'une feuilletée simple et légère)

- un peu de farine et d'eau

- un jaune d'oeuf

 

Etaler la pâte avec un peu de farine.

Couper des carrés en autant de pommes et qui peuvent les envelopper.

Les découper en croix Suisse (chaque bâton a la même largeur et longueur), le centre étant de la même dimension que le fond de la pomme.

Peler et évider une pomme, la mettre sur le centre.

Mettre à la place du trognon la farce choisie.

Mouiller les bords de la pâte (pour souder).

Rabattre les bords le long de la pomme et souder, le fruit est totalement recouvert.

Détacher du trognon la queue de la pomme et la remettre sur le fruit, plantée dans la pâte.

Découper dans les chutes de pâte une feuille et la souder avec de l'eau sur le fruit habillé.

Mettre dans un plat allant au four sur du papier sulfurisé, les fruits ne doivent pas se toucher. Au besoin on peut les mettre dans un papier différent à chacun pour ne pas qu'ils se collent les uns aux autres.

Dorer au jaune d'oeuf avec un pinceau.

Cuire à four chaud à peu près 40 mn.

Manger tiède.

 

A savoir:

Si mon explication n'est pas assez explicite pour le découpage de pâte, ce n'est pas grave: l'essentiel étant que la pomme soit  totalement recouverte de pâte. En sachant qu'on soude les morceaux avec de l'eau, faites comme bon vous semble.

Et c'est pareil pour la déco: fleur, tortillon, gravures sur une pâte épaisse.... mais laissez un petit trou en haut (là où on plante la queue) pour que ça n'éclate pas à la cuisson.

La liste des ingrédients pour farcir est longue ( eau de fleur d'oranger, zeste de citron, sucre vanillé, pruneaux au porto, pâte à tartiner....) et les combinaisons infinies.

Soyez créatif !

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 11:11

Photo-233.jpg

 

Un moelleux incomparable et extrêmement léger pour se régaler en se faisant que du bien.

Une très bonne option pour ceux qui n'aiment pas la betterave : on ne sent pas son goût !

 

Pour un moule de 24 cm:

 

- 200g de chocolat à patisser

- 1 cuillère à soupe d'eau

- 200g de betteraves rouges cuites et pelées

- 3 oeufs

- 2 cuillères à soupe d'huile

- 85g de farine

- 70g de poudre d'amandes

- 1 sachet de levure

- 60 g de sucre

- 1 cuillère à soupe de cacao non sucré

- un peu de beurre.

 

Passer la betterave au mixer.

Faire fondre le chocolat coupé en morceaux avec une cuillère à soupe d'eau (1mn30 au micro ondes en décongélation, remuer, et encore 1mn 30).

 

A la main:      Mélanger les poudres, faire un puit, ajouter les liquides, et remuer petit à petit.

                                        ou bien

Au robot :       Mettre les liquides, ajouter les poudres et mixer.

 

Beurrer un plat et l'enfariner.

Verser la pâte dedans, elle est un peu compacte, c'est normal.

Enfourner à four préchauffé à feu moyen environ 40 mn.

 

Attendre que le gâteau soit froid pour le démouler, il est parfois nécessaire de décoller délicatement les bords avec une spatule.

 

A savoir:

L'odeur au cours de sa cuisson peut paraitre étrange (on dirait de la banane), mais ne pas se précipiter pour le goûter: il est nettement meilleur froid (délicieux même!) .

On peut l'accompagner d'une crème anglaise ou crème de carottes-cardamome.

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 10:41

 

Photo-215.jpg

 

Un effet bluffant avec si peu, facile et rapide ! L'occasion aussi d'être créatif avec ce qu'on a dans le placard et le frigo !

 

- des feuilles de brick

- un peu de beurre ou d'huile

- du fromage de chèvre frais

- sel, poivre

- au choix:      . mélange d'herbes hâchées, ail ou échalottes émincées

                        . fruits secs et miel

                        . jambon, fines herbes ou curry, et ail

                        . tomates séchées et origan

                        ......

 

Prendre 2 feuilles par personnes.

Beurrer un ramequin par personne.

Beurrer ou huiler légèrement au pinceau les feuilles et les mettre dans le ramequin l'une sur l'autre.

Ouvrir et mettre le fromage de chèvre émmiété avec le reste d'ingrédient.

Donner une forme aux côtés.

Cuire à four chaud.

Servir avec une salade verte, si on aime, ça se marie bien avec la roquette.

 

Suggestions: les variations sont infinies. Penser aussi aux restes de légumes cuits (ratatouille, piperade...). Si on n'arrive pas à les faire tenir, les attacher (ficelle, cure dent), si l'on trouve que cette présentation est compliquée pour manger les plier en chausson.

 

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 10:33

Photo-225.jpg

 

- moitié pommes de terre

- moitié courge ou potiron

- sel, poivre

- un peu de beurre ou huile de tournesol, première pression à froid.

 

Peler et couper en morceaux la courge et les pommes de terre.

Les mettre dans l'autocuiseur (cocotte mn) et les cuire 10mn à partir de la rotation de la soupape.

Saler, poivrer.

Passer au presse-purée, ajouter une noisette de beurre ou un peu d'huile.

 

Suggestions: Le goût du tournesol se marie bien à cette purée mais certains n'aiment pas. A essayer avec de l'huile de noisette.

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 10:25

Photo-213.jpg

 

Parfois il n'en faut pas plus pour se régaler !

 

- une pâte feuilletée toute prête ou fait maison (recette simple et légère ici)

- des pommes

- une gelée, confiture ou marmelade.

 

Etaler la pâte et la mettre sur un plat.
Peler les pommes, les trancher et les dresser sur la pâte.

Enfourner.

Quand c'est cuit, au sortir du four, passer de la gelée, confiture ou marmelade au pinceau par-dessus.

 

Suggestions:

Pour un dessert plus consistant ou plus sophistiqué on peut mettre une couche de compote sur la pâte avant les pommes, ou même un mélange oeuf-lait sucre.

 

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 15:29

Photo-209.jpg

 

La base est de Maryse (grand-mère de mes neveux), et c'est typique d'ici (le Lauragais dans le sud de la France). Mais elle y met au lieu des gésiers, des lardons (qu'elle laisse toute la cuisson) , et du gruyère au lieu de parmesan, sans épice. Les deux versions sont délicieuses, et on peut varier selon les goûts (et ce qu'il y a dans le frigo) !

 

- du potiron

- de l'oignon

- gésiers de canard ou d'oie confit

- sel, poivre, curcuma, cumin

- lait

- tranches de pain grillées

- grana padano (ou parmesan) râpé

 

Couper en cubes le potiron, et émmincer l'oignon.

Faire revenir à feu doux les gésiers, quand ils ont "perdu" leur graisse, les sortir de la casserole et les réserver.

Mettre l'oignon dans la graisse et quand ils sont translucides, ajouter les dés de potiron.

Mélanger le tout, assaisonner, couvrir et laisser cuire à feu doux. On peut aussi les préparer à l'autocuiseur, ajouter alors un bon verre d'eau (enfin selon la quantité).

Sur la fin de la cuisson, ajouter un peu de lait.

Faire griller les tranches de pain.

Couper en petites tranches les gésiers, les ajouter à la soupe juste avant de servir.

Servir sur les tranches de pain, saupoudrer de fromage râpé.

 

Suggestions: du persil ou coriande fraiche hâché au moment de servir; une pincée de sucre ou de cannelle à la cuisson, et si l'on a pas d'oignon, de l'ail ou même des poireaux émincés.

Repost 0
Published by dupanierauxpapilles - dans janvier
commenter cet article

Présentation

  • : Du panier aux papilles
  • Du panier aux papilles
  • : Voici ma cuisine modeste au quotidien. Ma base: le panier de l'AMAP d'Emile. Puis je brode autour avec en priorité des produits locaux et de saison (mais pas que). L'inspiration vient de mes origines, mon vécu, mes rencontres (l'Aude, Lyon, l'Espagne, le Pérou...)
  • Contact

Recherche

Liens